Le hacker Ulcan entendu par des policiers français en Israël

Le Franco-Israélien Grégory Chelli a été entendu dans le cadre d'une commission rogatoire internationale délivrée par un juge d'instruction français.

Le compte Twitter du hacker franco-israélien Ulcan.
Le compte Twitter du hacker franco-israélien Ulcan. (ULCAN_VV / TWITTER)

Ulcan devra-t-il s'expliquer devant la justice ? Le hacker franco-israélien, de son vrai nom Grégory Chelli, a été entendu cette semaine en Israël par des policiers français et israéliens dans le cadre d'une enquête française, indique une source judiciaire samedi 18 juillet.

Grégory Chelli a été entendu sous le régime de l'audition libre par les enquêteurs dans le cadre d'une commission rogatoire internationale (CRI) délivrée par un juge d'instruction français. Selon son conseil, Me Gilles-William Goldnadel, une perquisition a également été effectuée à son domicile. Il n'a pas été précisé de quelle procédure dépendait cette commission rogatoire.

Le nom de Grégory Chelli apparaît en effet dans plusieurs enquêtes. Début août 2014, une information judiciaire a été ouverte après des attaques informatiques répétées contre le site d'information Rue89, dont certaines ont été revendiquées par Ulcan.

Une intervention du Quai d'Orsay ?

En octobre 2014, le parquet de Paris a ouvert une seconde information judiciaire, notamment du chef de "violences volontaires avec préméditation". Cette procédure porte sur les attaques personnelles dont ont été l'objet le cofondateur de Rue89, Pierre Haski, et le journaliste de Rue89 et auteur d'un article sur Ulcan, Benoît Le Corre. Ulcan avait notamment publié sur internet des informations personnelles sur eux et les avait harcelés au moyen de canulars téléphoniques sophistiqués.

C'est la première fois que le jeune homme est invité à répondre à des enquêteurs sur ses agissements. Selon l'hebdomadaire Marianne, l'audition aurait été rendue possible par "un intense travail diplomatique", qui a permis de "faire bouger les autorités israéliennes". Le mois dernier, le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius avait en effet évoqué cette affaire directement avec Benyamin Nétanyahou.

Né à Paris, Grégory Chelli, aujourd'hui âgé de 32 ans, se présente comme militant sioniste. Il dit avoir quitté la France en 2010, pour s'établir en Israël, après plusieurs étapes. "Cela va faire taire une bonne fois pour toute les rumeurs sur la passivité, voire la complicité des autorités israéliennes", a commenté Me Goldnadel.