Cet article date de plus de six ans.

Lassana Bathily, qui a caché des otages à l'Hyper Cacher, va être naturalisé

Le ministère de l'Intérieur indique que Lassana Bathily, le Malien qui a aidé des otages à se cacher dans l'Hyper Cacher vendredi dernier, sera naturalisé en récompense de son "acte de bravoure". Son cas avait ému des centaines de milliers de personnes à travers le monde, depuis les attentats.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Lassana Bathily, de nationalité malienne, travaille à l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes où a eu lieu la prise d'otages © Tim Stewart News/REX/REX/SIPA)

La pétition, lancée en ligne le week-end dernier, sur le site Change.org, ne sera donc pas restée sans réponse. Le ministre de l'Intérieur, saluant "l'acte de bravoure " de Lassana Bathily, a décidé de lui offrir la nationalité française, que le Malien de 24 ans demandait depuis juillet dernier. Présent en France depuis huit ans, cet employé de l'hypermarché Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, théâtre d'une prise d'otages vendredi dernier, avait aidé plusieurs personnes à se cacher d'Amedy Coulibaly. Ils étaient tous restés pendant plusieurs heures dans la chambre froide du magasin.

Dans le communiqué diffusé ce jeudi, Bernard Cazeneuve indique qu'une "cérémonie d'accueil dans la citoyenneté française " aura lieu mardi prochain au ministère de l'Intérieur.

Depuis le week-end dernier, le geste de ce musulman pratiquant, qui n'a pas hésité une seconde à cacher des juifs - "des êtres humains ", précise-t-il à l'Agence France Presse -, a ému des centaines de milliers d'internautes du monde entier. Sans compter que son aide a été précieuse pour les policiers positionnés devant l'Hyper Cacher pendant la prise d'otages, car il leur a donné la description détaillée du magasin. François Hollande, puis le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avaient salué son geste.

Lassana Bathily, sur France 24 : "Ca fait longtemps que je me sentais Français"
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.