Cet article date de plus de quatre ans.

La gendarmerie démantèle une équipe d'"arracheurs de péages" en Bourgogne

Suite à une opération de gendarmerie en Côte d'Or, cinq personnes viennent d'être mises en examen. Elles sont suspectées d'avoir participé à une équipe d'"arracheurs de péages".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule de la gendarmerie, le 15 août 2016. (MAXPPP)

Cinq personnes viennent d'être mises en examen à l'issue d'une opération de gendarmerie en Côte d'Or, indique la gendarmerie dans un communiqué. Elles sont suspectées d'avoir participé à une équipe d'"arracheurs de péages" en Bourgogne pour un montant total estimé à 300 000 euros de butin.

Six personnes arrêtées

En tout six personnes avaient été arrêtées en Côte d'Or le 11 avril dernier à l'issue d'une opération de gendarmerie menées par les enquêteurs de la Section de Recherches de Dijon, du groupement de Côte d'Or, du détachement de Nancy de l'Office centrale de lutte contre la délinquance itinérante, appuyés par des forces d'intervention. Toutes les personnes en garde à vue appartiennent à la communauté des gens du voyage.

Parmi les cinq personnes mises en examen, deux d'entre elles sont âgées d'environ 35 ans ont un "très lourd passé judiciaire et carcéral", selon les termes du communiqué de presse de la gendarmerie. Elles ont été placés en détention provisoire. Deux de leurs complices sont placés sous contrôle judiciaire.

Un préjudice "considérable"

L'équipe d'"arracheurs de péages" est soupçonnée de s'attaquer depuis décembre 2016 à des monnayeurs de caisses automatisées de péage isolées sur le réseau autoroutier dans 8 départements du Grand Est. Les voleurs agissaient de nuit avec des véhicules volés, ils fracturaient la porte d'une cabine avant d'arracher le monnayeur avec une sangle ou une corde pour le vider de ses pièces de monnaie.

À chaque fois, l'équipe a réussi à dérober quelques centaines d'euros, mais le préjudice est "considérable", indique la gendarmerie, "en raison des dégâts provoqués aux infrastructures autoroutières". La gendarmerie précise que l'équipe d'"arracheurs de péages" n'hésitait pas à fuir les forces de l'ordre en fuyant "à contresens sur l'autoroute et à rouler tous feux éteins à très vive allure en pleine nuit et dans le brouillard sur de petites routes de campagne".

Les perquisitions, indique la gendarmerie, ont permis de retrouver des objets "confirmant leur participation aux faits ou à leur préparation, et de saisir incidemment des armes et des objets provenant de vols", précise le communiqué de presse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.