Six ans de prison ferme pour un chauffard qui a tué une étudiante à Montpellier

L'homme comparaissait pour homicide involontaire avec six circonstances aggravantes.

Les parents de Charlotte Landais (D) participent à une marche en mémoire des victimes des chauffards de la route, jeudi 2 janvier 2014, à Montpellier (Hérault).
Les parents de Charlotte Landais (D) participent à une marche en mémoire des victimes des chauffards de la route, jeudi 2 janvier 2014, à Montpellier (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)

Il y a un an, à Montpellier (Hérault), une voiture fauchait Charlotte Landais, une étudiante en 2e année de pharmacie de 18 ans, qui succombait à ses blessures. Le chauffard, âgé de 34 ans, a été condamné, jeudi 2 janvier, à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel. Il a également écopé de la confiscation de son véhicule et de l'interdiction de repasser le permis de conduire pendant cinq ans.

L'homme comparaissait pour homicide involontaire avec six circonstances aggravantes : délit de fuite, excès de vitesse, alcool, cannabis, cocaïne, permis invalidé, défaut d'assurance. Il encourait jusqu'à dix ans d'emprisonnement. Un peu plus tôt, le procureur avait réclamé une peine de huit ans ferme et une interdiction définitive de repasser le permis.

Dans la matinée, environ 150 personnes, dont la famille de la victime, avaient répondu à l'appel de l'association Charlotte Mathieu Adam à manifester dans le centre-ville de Montpellier pour réclamer la possibilité de poursuivre les auteurs de délit de cette ampleur devant une cour d'assises, et non devant un tribunal correctionnel.