Cet article date de plus de six ans.

Procès du meurtre d'Aurélie Fouquet : 22 ans requis contre Redoine Faïd

Le parquet estime que le braqueur est "au centre" de l'attaque du fourgon blindé, qui a dégénéré et coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Redoine Faïd devant la cour d'assises de Paris le 2 mars 2016.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)

Condamner lourdement pour "dépasser les silences". Le parquet a requis des peines allant jusqu'à 30 ans de prison, lundi 11 avril, au procès à Paris du meurtre de la policière municipale Aurélie Fouquet. Maryvonne Caillibotte, l'avocate générale, a requis 22 années de prison assortie d'une période de sûreté des deux tiers contre le braqueur Redoine Faïd, qui risquait la perpétuité.

L'avocate générale le voit "au centre" de l'attaque ratée de fourgon blindé du 20 mai 2010, qui a dégénéré en fusillade fatale à la jeune femme de 26 ans à Villiers-sur-Marne. Le maintenir en détention est selon elle "le meilleur moyen de s'assurer qu'il n'y aura pas de récidive" de celui qui, depuis le 1er mars, se présente en "repenti" injustement accusé.

"C'est une étoile. Au centre, il y a Redoine Faïd"

Maryvonne Caillibotte dissèque les liens entre Redoine Faïd et tous les accusés et rappelle que l'un de ses frères, dont l'ADN a été détecté sur des explosifs à Villiers-sur-Marne, n'est absent du box que parce qu'il s'est enfui en Algérie. Conseillant aux jurés d'écrire sur une feuille le nom des accusés, elle dit : "Vous verrez que c'est une étoile. Et qu'au centre il y a Redoine Faïd."

Pour trois autres hommes, Rabia Hideur, Daouda Baba et Olivier Tracoulat (jugé en son absence), accusés de meurtre, le parquet a demandé une peine de trente ans de réclusion. Contre Malek Khider, qui faisait partie d'une deuxième équipe, et qui était également jugé pour une autre attaque ratée de fourgon blindé, fin 2009, le parquet a requis 25 ans. L'avocate générale a demandé huit années de prison contre Olivier Garnier et William Mosheh, qui ont joué un rôle logistique, et trois ans pour Jean-Claude Bisel, qui avait veillé Olivier Tracoulat, blessé, le soir même. L'avocate générale a demandé l'acquittement pour le neuvième accusé, Georges Mosheh.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Meurtre d'Aurélie Fouquet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.