Le "tueur de l'Essonne" face à la justice

Le procès du "tueur de l'Essonne" s'ouvre mardi 31 mars à Evry. Une équipe de France 3 revient sur cette affaire.

FRANCE 3

Le procès du "tueur de l'Essonne" s'ouvre mardi 31 mars. L'homme comparaît pour l'assassinat de quatre personnes en 2011 et 2012. Yoni Palmier, depuis son interpellation a toujours nié ces crimes. A la veille de son procès, il promet, selon ses avocats, des révélations pour prouver son innocence.

Le 27 novembre 2011, Nathalie Davids, 35 ans, est abattue de sept balles dans un parking. Michel Courtois, son amant, est d'abord soupçonné. Après 48 heures de garde à vue, sous la pression, il avoue le meurtre. Mais deux mois plus tard, dans le même parking, on retrouve le corps criblé de balles de Jean-Yves Bonnerue, 51 ans. Plus tard, Marcel Brunetto, 81 ans, meurt d'une balle dans la nuque devant son immeuble. Enfin, une quatrième victime, Nadjia Lahcene, est exécutée à son tour.

Des éléments à charge

Le 14 avril 2012, Yoni Palmier, 33 ans et originaire de l'Essonne, est arrêté et mis en examen pour les quatre assassinats. "Il y a des éléments qui le mettent directement en cause", assure à France 3 Franck Natali, l'avocat de la famille Brunetto. Yoni Palmier encourt dans cette affaire la réclusion criminelle à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'identité de Yoni Palmier.
Photo d'identité de Yoni Palmier. (DR)