Haute-Saône : une femme de 18 ans mise en examen après avoir avoué le meurtre d'un jeune homme qui était porté disparu

Son corps avait été retrouvé mardi au domicile de la jeune femme à Oiselay-et-Grachaux (Haute-Saône).

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le corps de Théo D., porté disparu, a été retrouvé dans un appartement à Oiselay-et-Grachaux (Haute-Saône), mardi 7 décembre. (JEAN-FRANÇOIS FERNANDEZ / RADIO FRANCE)

Une jeune femme de 18 ans a été mise en examen et incarcérée mercredi 8 décembre pour homicide volontaire, rapporte France Bleu Besançon. Interpellée lundi, elle a reconnu à l'issue de sa garde à vue avoir tué Théo D., un jeune homme de 23 ans qui avait disparu depuis le 30 novembre.

Son corps avait été retrouvé mardi au domicile de la jeune femme à Oiselay-et-Grachaux (Haute-Saône), alors qu'un appel à témoin avait été lancé pour le retrouver. Lors de ses auditions, elle a expliqué avoir porté un coup de couteau à Théo D. pour un motif encore indéterminé. Elle l'a ensuite étranglé, ce qui a provoqué le décès selon le rapport d'autopsie.

Le corps caché dans un placard

Après l'avoir tué, elle explique avoir caché le corps dans un placard de son appartement puis avoir continué sa vie presque normalement, précise France Bleu. Des examens complémentaires doivent permettre de préciser la date du décès, qui remonte à la nuit du 29 au 30 novembre selon les déclarations de la jeune femme.

Le parquet de Besançon donnera une conférence de presse jeudi 9 décembre à 8h30.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.