Disparition d'Estelle Mouzin : la mise en examen de Michel Fourniret relance l'enquête

Mercredi 27 novembre, Michel Fourniret a été mis en examen dans la disparition de la petite Estelle Mouzin en 2003. À Guermantes (Seine-et-Marne), le village où vivait la fillette, l'affaire est encore dans tous les esprits.

FRANCE 2

Estelle Mouzin a été vue pour la dernière fois le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). Depuis près de dix-sept ans, personne n'a oublié ce jour-là dans le village. Certains proches de la fillette veulent croire à une avancée de l'enquête après la mise en examen de Michel Fourniret mercredi 27 novembre. Poursuivi pour enlèvement, séquestration, suivis de mort, le tueur en série a été entendu pendant trois heures par la juge d'instruction, mais n'a pas reconnu son implication dans la disparition d'Estelle Mouzin.

Un alibi mis à mal par Monique Olivier

Depuis le début de l'enquête, aucun ADN n'a accrédité la thèse Michel Fourniret. Ce sont les déclarations de son ex-épouse Monique Olivier qui ont mis à mal son alibi. "Désormais, on attend que des vérifications soient faites sur le parcours de Michel Fourniret, sur ses dires depuis pratiquement seize ans, pour enfin savoir la vérité", indique Me Corinne Herrmann, avocate du père d'Estelle Mouzin. Michel Fourniret devrait être entendu à nouveau par la juge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'Estelle Mouzin, issue de l\'avis de recherche lors de sa disparition en 2003 distribuée par la police à la presse.
Photo d'Estelle Mouzin, issue de l'avis de recherche lors de sa disparition en 2003 distribuée par la police à la presse. (POLICE / AFP)