Cet article date de plus de trois ans.

Boris Boillon : l'ex-ambassadeur et conseiller de Sarkozy jugé pour blanchiment de fraude fiscale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Boris Boillon : l'ex-ambassadeur et conseiller de Sarkozy jugé pour blanchiment de fraude fiscale
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un ancien diplomate jugé pour fraude fiscale. Boris Boillon a été conseiller de Nicolas Sarkozy avant de se convertir dans les affaires. En 2013, il avait été arrêté en partance pour l'étranger avec 400 000 euros en liquide et non déclarés. Des méthodes qui intriguent la justice. 

Il avait quitté la diplomatie pour faire des affaires, ce lundi 22 mai, Boris Boillon doit rendre des comptes devant la justice. En arrivant au palais de Justice de Paris, l'ex-ambassadeur affiche un visage serein et plaide non coupable. "Je réserve mes réponses au tribunal", a déclaré Boris Boillon. En juillet 2013, il est interpellé à la gare du Nord à Paris alors qu'il s'apprête à prendre le train pour Bruxelles (Belgique).

Un argent honnêtement gagné en Irak, selon son avocat

Dans sa valise, les douaniers découvrent près de 400 000 euros en liquide. Ce qui lui vaut aujourd'hui des poursuites pour blanchiment de fraude fiscale et transfert illégal de capitaux. Pour son avocat, Boris Boillon aurait honnêtement gagné cet argent en Irak, où il négociait de gros contrats. Ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Boris Boillon avait été nommé ambassadeur en Irak. Parlant couramment l'arabe, ce jeune "Sarko Boy" avait bousculé les usages feutrés de la diplomatie. Il doit aujourd'hui rendre des comptes devant la justice. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.