Ain : le faux docteur Romand va-t-il être libéré ?

La justice étudie à nouveau jeudi 31 janvier la demande de libération conditionnelle de Jean-Claude Romand. Le faux docteur Romand avait été condamné à la perpétuité en 1996 pour le meurtre de sa famille.

France 2

Décrit par les psychiatres lors de son procès comme un mythomane atteint d'une pathologie narcissique, Jean-Claude Romand a été condamné à la perpétuité par la Cour d'assises de Bourg-en-Bresse pour l'assassinat de cinq membres de sa famille début juillet 1996. Après 18 ans d’un mensonge durant lesquels il se fait passer l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Jean-Claude Romand tue de sang-froid sa femme, sa fille de 7 ans, son fils de 5 ans dans l’Ain puis ses parents dans le Jura. Après 22 ans de prison, il est aujourd'hui libérable.

Un danger pour la société ?

En cas de libération, Jean-Claude Romand peut-il être un danger pour la société ? Les experts s'accordent pour écarter tout risque de récidive. Incarcéré à la Maison centrale de Saint-Maur, dans l'Indre, il connaîtra jeudi 31 janvier la décision de la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Claude Romand au palais de Justice de Bourg-en-Brese (Ain), le 25 juin 1996.
Jean-Claude Romand au palais de Justice de Bourg-en-Brese (Ain), le 25 juin 1996. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)