Affaire Toscan du Plantier : le principal accusé boycotte son procès

L'ex-journaliste britannique Ian Bailey, accusé du meurtre de Sophie Toscan du Plantier fin 1996, est jugé en son absence par la cour d'assises de Paris.

France 2

Les témoins ont fait part des étranges confessions de l'accusé du meurtre de Sophie Toscan du Plantier fin 1996, Ian Bailey. Sur la vingtaine de témoins appelés à comparaître devant la cour d'assises de Paris mardi 28 mai, deux sont venus, dont l'ex-voisine de l'ancien journaliste britannique. Elle est venue parler au nom de son fils âgé de 14 ans à l'époque à qui Ian Bailey aurait affirmé avoir tué la jeune femme avec une grosse pierre. Son fils est actuellement traumatisé et intimidé par la personnalité du principal suspect, décrit par le second témoin comme obsédé sexuel.

Pas de procès en Irlande

Selon cet ancien ami de Ian Bailey, l'accusé lui aurait confié avoir repéré la victime dans une épicerie. Il était attiré par elle et l'aurait suivi chez elle. Le Britannique clame toujours son innocence et n'est pas venu à son procès. Il n'a pas été poursuivi en Irlande faute d'éléments suffisants. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle. Le verdict est attendu vendredi, conclut en direct du palais de justice de Paris la journaliste de France 2 Ozlem Unal.

Le JT
Les autres sujets du JT
La justice française confirme le renvoi aux assises du Britannique Ian Bailey, pour le meurtre de Sophie Toscan du Plantier. 
La justice française confirme le renvoi aux assises du Britannique Ian Bailey, pour le meurtre de Sophie Toscan du Plantier.  (PATRICK ZIMMERMANN / AFP)