Cet article date de plus de quatre ans.

Jacqueline Sauvage, un symbole des violences conjugales

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Grâce présidentielle : Jacqueline Sauvage, un symbole des violences conjugales
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Par deux fois, les tribunaux ont refusé de reconnaître la légitime défense pour cette femme battue qui avait tiré dans le dos de son mari.

3 décembre 2015 : Jacqueline Sauvage est à nouveau condamnée à 10 ans de prison en appel. Sa fille crie son désespoir. Jacqueline Sauvage, c'est l'histoire d'une femme battue, violentée par un mari que ses trois filles accusent aussi de viol. Au bout de 47 ans, elle craque. Après une énième dispute le 10 décembre 2012, elle prend son fusil de chasse, ferme les yeux et l'abat de trois balles dans le dos.

Comités et pétitions

Depuis trois ans, des comités se forment pour la soutenir. Des personnalités, des politiques demandent sa libération. En janvier dernier, une pétition rassemble plus de 400 000 signatures. François Hollande lui accorde alors une grâce partielle, mais la justice lui refuse une libération conditionnelle à plusieurs reprises. Après un refus de plus il y a un mois, le président lui accorde une grâce totale, ce mercredi 28 décembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.