Paris dans le handball : les frères Karabatic condamnés en appel à deux mois avec sursis

Ils écopent aussi d'une amende de 10 000 euros. 

Les frères Karabatic arrivent au tribunal de Montpellier (Hérault), le 24 novembre 2016, pour leur procès en appel sur des paris suspects. 
Les frères Karabatic arrivent au tribunal de Montpellier (Hérault), le 24 novembre 2016, pour leur procès en appel sur des paris suspects.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Après avoir triomphé de la Norvège en finale du Mondial, les frères Karabatic renouent avec les ennuis sur le terrain judiciaire. La cour d'appel de Montpellier a condamné, mercredi 1er février, les stars du handball français Nikola et Luka Karabatic à deux mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende chacun, dans l'affaire des paris entourant un match présumé truqué de 2012.

Les deux frères, qui comparaissaient aux côtés de quatorze coprévenus, avaient été condamnés en première instance à 10 000 euros d'amende pour Nikola et 15 000 euros pour Luka. En appel, l'avocat général avait requis 40 000 euros d'amende contre eux. Les autres peines prononcées mercredi par la cour d'appel de Montpellier s'échelonnent de 10 000 euros d'amende avec sursis à 4 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende. 

Les seize prévenus, poursuivis pour escroquerie ou complicité d'escroquerie, étaient accusés d'être impliqués dans des paris s'élevant à plus de 100 000 euros. Ces mises portaient sur le résultat à la mi-temps d'un match disputé et perdu le 12 mai 2012 par Montpellier, où jouaient alors Nikola et Luka Karabatic, face au club de Cesson. La justice soupçonnait les joueurs montpelliérains d'avoir truqué le match pour remporter leurs paris.