Intoxication dans le Jura : tous les élèves sont hors de danger

La situation sanitaire des collégiens intoxiqués, jeudi 3 octobre lors d'une épreuve de cross à Morbier (Jura), s'améliore. Une seule reste hospitalisée, mais son pronostic vital n'est plus engagé.

France 3

Un établissement sous le choc. Le grave incident survenu, jeudi 3 Octobre, à Morbier dans le Jura au cours d'un cross reste dans toutes les têtes. "J'ai vu les gens qui tombaient par terre, j'étais très inquiet", raconte un collégien. C'est sur un terrain de sport vers 15h30, lors d'une épreuve sportive à laquelle participait 80 élèves, organisée par le collège Pierre Hyacinthe Cazeaux de Morez (Jura) que s'est déroulé l'incident. Lors d'une pause où ils mangent une brioche et boivent un verre de sirop, une quinzaine d'élèves, âgés de 13 et 14 ans, sont subitement pris de douleurs, de convulsions et de malaises. Une adolescente reste encore hospitalisée.

S'agit-il d'une intoxication accidentelle ou volontaire ?

Philippe Basille, le principal du collège Cazeaux-Morez est revenu sur la pause lors de cette course. "Pour ce ravitaillement, comme pour tous tous les ravitaillements, on a fait appel à nos fournisseurs habituels. On vérifie bien entendu les dates de péremption aussi". En attendant que l'enquête ne détermine les causes de cette intoxication, une cellule psychologique a été mise en place pour les élèves du collège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camion de pompiers à l\'entrée d\'un service des urgences à Nantes, le 30 avril 2019.
Un camion de pompiers à l'entrée d'un service des urgences à Nantes, le 30 avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)