Cet article date de plus de huit ans.

Des incendies ravagent la Gironde, plus de 370 hectares de pinède partent en fumée

L'un d'eux s'est déclaré en début d'après-midi, vendredi, à Saint-Jean-d'Illac, et mobilise 250 pompiers. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Les pompiers luttent contre un incendie de pinède, à Saint-Jean-d'Illac (Gironde), le 24 juillet 2015. (MAXPPP)

Ce sont les premiers gros feux de la saison en Gironde. Plus de 370 hectares de forêt de pins ont été détruits, vendredi 24 juillet dans le département, en raison de plusieurs incendies. Des Canadair et un bombardier Dash sont entrés en action, samedi, dès l'aube, pour circonscrire le plus gros incendie, à Saint-Jean-d'Illac.

Francetv info vous explique ce que l'on sait. 

A Saint-Jean-d'Iliac, 370 hectares envolés

Le plus important incendie du secteur s'est déclaré vers 14h30 près de Saint-Jean d'Illac, à 20 km à l'ouest de Bordeaux. En moins de 24 heures, il a détruit quelque 370 hectares de pinède, aidé par le vent qui a provoqué plusieurs sautes de feu, compliquant la tâche des pompiers. Samedi matin, les pompiers ont annoncé avoir "stabilisé" le feu, qui n'est toutefois toujours pas maîtrisé.

Selon France 2, la situation a rapidement été qualifiée de "défavorable" par les pompiers à cause de la nature des arbres et des vents d'ouest soufflant entre 20 et 50 km/h.

Gironde : les pompiers tentent de maitriser deux incendies
Gironde : les pompiers tentent de maitriser deux incendies Gironde : les pompiers tentent de maitriser deux incendies (FRANCE 2)

Ils étaient 130 vendredi après-midi, mais ce sont près de 250 sapeurs-pompiers, et plus de 60 camions, venus de Gironde et de quatre départements voisins, qui ont continué dans la nuit à lutter contre l'incendie, d'origine encore inconnue. La situation météo s'est sensiblement améliorée avec le vent chutant en deuxième partie de nuit et à l'aube, entre 0 et 20 km/h, ainsi qu'avec la fraîcheur, selon les pompiers. Ils devaient se concentrer dans la journée sur les lisières du feu notamment, avant une possible reprise des vents dans l'après-midi.

A titre de précaution, une aire de gens du voyage et ses 63 familles ont été évacuées dans l'après-midi, puis prises en charge par la gendarmerie et la mairie. Le préfet de la Gironde, Pierre Dartout, a indiqué que 40 foyers ont aussi été évacués sur Saint-Jean-d'Illac et 80 autres sur la commune voisine de Pessac, la plupart optant pour l'hébergement chez des proches. Un centre de soins psychiatriques de quelque 80 pensionnaires a également été évacué par précaution. Ceux-ci ont été hébergés pour la majorité dans un gymnase aménagé à Pessac et une vingtaine au CHU de Bordeaux.

Une enquête sur l'origine du feu a été ouverte. La rapidité avec lequel celui-ci a pris de l'ampleur intrigue les secours. 

Des pinèdes en feu à La Teste-de-Buch

Les efforts des pompiers ont été détournés plusieurs heures par un autre incendie de pinède, qui s'est déclaré vers 17 heures à 50 km plus au sud-ouest, à La Teste-de-Buch et Gujan-Mestras, communes bordant le Bassin d'Arcachon. Plus de 75 pompiers, appuyés par les Canadairs ont lutté contre ce feu-ci, finalement circonscrit peu après 20 heures, après avoir détruit une douzaine d'hectares de forêt.

Sur ce secteur aussi, une aire de gens du voyage a été évacuée. Selon nos confrères de France 3, des habitations sont également menacées, dont un haras, que les pompiers tentent de sécuriser. Deux routes départementales ont été coupées.

Deux autres feux et un départ de feu

Deux autres incendies mineurs se sont aussi déclarés au sud de Bordeaux, près de Salles, mais ont été rapidement maîtrisés. Ils ont détruit environ un hectare de pinède chacun. Survenus non loin de l'A63 qui relie Bordeaux à l'Espagne, ils ont dégagé de la fumée et ont ainsi entraîné des ralentissements sur la route des vacances, mais pas de coupure de l'axe. 

Enfin, les pompiers ont été appelés à Hourtin, vers 15 heures, pour un feu de petite taille qui a été maîtrisé. Un engin agricole serait à l'origine de l'incendie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.