Marseille : incendie en cours dans les quartiers Nord, 3 personnes sont mortes en sautant de l'immeuble

Le feu s'est déclaré vers 5h30, ce samedi 17 juillet, dans une immeuble du quartier des Flamants, dans le 14e arrondissement de la cité phocéenne. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le quartier des Flamants, dans le 14e arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône). (GOOGLE MAPS)

Un incendie meurtrier, "probablement accidentel", est en cours ce samedi 17 juillet dans les quartiers Nord de Marseille, a appris franceinfo de source policière. L'incendie s'est déclenché aux alentours de 5h30, dans un immeuble d'habitation, située dans le quartier des Flamants, dans le 14e arrondissement de Marseille, a rapporté France Bleu Provence.

Trois personnes sont mortes après avoir sauté du 8e étage. L'une d'entre elle tenait un nourrisson dans ses bras. Selon nos informations, ce dernier n'est pas décédé. Les trois victimes décédées sont "trois jeunes", âgés "aux alentours de 20 ans" et "d'origine nigériane", a indiqué Rudy Manna, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance dans les Bouches-du-Rhône, ce samedi 17 juillet sur franceinfo.

En tout, 13 victimes sont à déplorer : les trois personnes décédées, les deux grièvement blessées parmi lesquelles figure le nourisson et huit personnes intoxiquées par les fumées.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a exprimé sur Twitter ses condoléances envers les familles des victimes de l'incendie.

Une cité en flammes, bientôt démolie

"On n'a pas encore défini s'il s'agit d'un incendie criminel ou accidentel mais un spécialiste est sur place pour déterminer l'origine de l'incendie", a précisé Rudy Manna.

L'incendie est maîtrisé et les services de police sont toujours sur place, a-t-on appris auprès des services de communication de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, en lien avec les marins-pompiers.

La cité des Flamants doit être démolie dans les prochaines semaines, pour être reconstruite et réhabilitée. De nombreux locataires ont quitté les lieux, mais des squatteurs occupent illégalement plus d'une centaine d'appartements vides, ce qui empêche les opérations de destruction de l'immeuble, selon France Bleu Provence. En arrivant sur les lieux de l'incendie, ce samedi 17 juillet, "les policiers ont été pris à partie, alors qu'ils étaient venus sauver des vies", a déploré Rudy Manna. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.