Deux hommes interpellés dans le Gard après l'incendie d'origine criminelle

Le feu avait ravagé près de 500 hectares au sud de Nîmes.

Des pompiers du Gard interviennent près de Saint-Gilles, le 29 juin 2019.
Des pompiers du Gard interviennent près de Saint-Gilles, le 29 juin 2019. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Deux hommes ont été interpellés vendredi 2 août dans le cadre de l'enquête sur l'incendie qui a détruit près de 500 hectares à Générac (Gard) mardi 30 juillet, a appris France Bleu Gard Lozère auprès du procureur de la République de Nîmes. D'après le procureur, ces gardes à vue concernent principalement des vérifications. La piste criminelle est envisagée depuis jeudi. Le procureur, Éric Maurel, précise qu'il s'agit d'un "crime passible de 15 années de réclusion criminelle".

Des éléments flagrants retrouvés sur place 

Eric Maurel, procureur de la République à Nîmes a affirmé à France Bleu Gard Lozère qu'"ont été retrouvés sur les lieux un certain nombre d'éléments matériels qui permettent donc d'ores et déjà d'avoir une certaine connaissance du mode opératoire".

L'incendie a détruit près de 500 hectares et a mobilisé 380 pompiers, ainsi que deux Canadair. Au total, 190 personnes avaient été évacuées dans les habitations aux alentours. Il s'agit d'"un des incendies les plus violents que nous avons connus depuis le début de la saison estivale", avait déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur place.