Incendies en Corse : la piste criminelle sérieusement envisagée

En Corse, les pompiers ont du mal à éteindre les brasiers à cause des vents violents. Une enquête a été ouverte pour établir la cause de ces incendies.

FRANCE 2

En Corse, de violents incendies ont ravagé plus de 1 200 hectares dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 février. Les pompiers n'ont toujours pas réussi à contrôler les flammes et trois Canadair sont arrivés en renfort depuis le continent. "Les flammes courent toujours sur les crêtes au-dessus de Calenzana et de Moncale, attisées par un vent très violent", rapporte la journaliste Emilie Arraudeau. Dans ces communes de Haute-Corse, les rafales atteignent les 100 km/h. Une centaine de pompiers est mobilisée sur les lieux, concentrée principalement le long de la route pour protéger les habitations des riverains.

Plusieurs départs de feu

La gendarmerie a ouvert une enquête pour établir quelles sont les causes de ces incendies. "Les autorités affirment ne privilégier aucune piste pour l'instant, mais le maire de Calenzana estime que l'origine criminelle fait peu de doute, en raison notamment des multiples départs de feu enregistrés depuis hier", conclut Emilie Arraudeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
De violents incendies ont déjà brûlé plus de 1 200 hectares en Corse dans la nuit du samedi 23 février.
De violents incendies ont déjà brûlé plus de 1 200 hectares en Corse dans la nuit du samedi 23 février. (FRANCE 3)