Incendies : des pompiers volontaires dévoués mais pas assez nombreux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Incendies : des pompiers volontaires dévoués mais pas assez nombreux
France 3
Article rédigé par
N. Bidard, G. Bron, S. Soviller, Y. Arbaoui, V. Casanova, L. Perin, S. Taponier, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

L’aide apportée par les habitants et les agriculteurs pour combattre les incendies est importante, car recruter des pompiers est compliqué. Il faudrait 50 000 pompiers volontaires supplémentaires d’ici 2027.

Les pompiers volontaires ont le même uniforme et les mêmes missions que leurs collègues professionnels. Pourtant, eux prennent sur leur temps libre pour combattre les flammes. Dans la caserne de Brasparts (Finistère), dans les Monts d’Arée, Isabelle Le Floc’h, est technicienne dans un élevage porcin mais aussi cheffe de la caserne. Elle a pris deux semaines de congés pour prêter main-forte aux sapeurs-pompiers. "J’adore ça, aller aider sur le terrain, faire ce que je peux. C’est dans ma nature", raconte-t-elle. 

Environ 197 000 pompiers volontaires en France

À Mâcon (Saône-et-Loire), Marine Bonin est juriste dans un tribunal du département. Elle a la chance de pouvoir compter sur la compréhension de sa cheffe au tribunal. Les pompiers volontaires représentent 80 % des effectifs. Mais partout en France, les candidatures se font de plus en plus rares. La France compte environ 197 000 pompiers volontaires. Selon la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, il en faudrait 50 000 de plus pour lutter contre les incendies. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.