Justice : la colère des familles de victimes dans l'affaire du Cuba Libre

Beaucoup d'amertume et de déception chez les parents des 14 jeunes morts en août 2016 dans l'incendie du bar Cuba Libre à Rouen (Seine-maritime). Les deux gérants ont été condamnés à 5 ans de prison, dont 3 ferme. Les proches estiment que c'est insuffisant.

France 3

Les deux gérants du bar Cuba Libre à Rouen (Seine-maritime) ont été condamnés mardi 22 octobre à 5 ans de prison, dont 3 ferme, après l'incendie dans leur établissement qui a coûté la vie à 14 jeunes en août 2016. Les gérants ont été condamnés pour n'avoir pas respecté les règles élémentaires de sécurité dans un établissement public. Le 6 août 2016, Ophélie fête ses 20 ans avec ses amis dans le sous-sol du Cuba Libre.

"Un message envoyé par la juridiction"

Lors de l'anniversaire d'Ophélie au Cuba Libre à l'été 2016, les bougies de son gâteau provoquent un incendie. En quelques minutes, 14 jeunes vont périr brûlés, faute d'issue de secours. Pour l'avocat d'un rescapé, présent au tribunal correctionnel de Rouen, cette condamnation était nécessaire. "C'est quelque part un message envoyé par la juridiction aux autres gérants d'établissements qui reçoivent du public", explique Maître Fabien Picchiottino, avocat de deux familles de victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches rendent hommages aux 14 victimes de l\'incendie du bar Cuba Libre, à Rouen (Seine-Maritime), le 6 août 2017.
Des proches rendent hommages aux 14 victimes de l'incendie du bar Cuba Libre, à Rouen (Seine-Maritime), le 6 août 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)