Paris : un incendie d'une incroyable violence

Les conditions d'intervention des pompiers ont été très compliquées, dans la nuit du 4 au 5 février, pour maîtriser l'incendie meurtrier d'un immeuble parisien.

FRANCE 2

Plus de cinq heures d'intervention pour éteindre un incendie hors-norme. Dans la nuit du 4 au 5 février, les pompiers ont fait face à une situation particulièrement complexe. Les flammes se sont rapidement propagées dans l'ensemble d'un immeuble du 16e arrondissement de Paris, faisant au moins dix morts et une trentaine de blessés. Une cinquantaine d'habitants ont été sauvés. Une opération extrêmement périlleuse pour les pompiers, d'autant plus qu'il était impossible de faire rentrer les camions au plus près de l'incendie. L'immeuble se situe au fond d'une cour.

Les ministres de l'Intérieur et du Logement

Un incendie d'une ampleur inédite. Les 250 pompiers ont dû éteindre les flammes à chaque étage. Les ministres de l'Intérieur et du Logement se sont rendus sur place, dans la matinée du 5 février, pour saluer l'engagement de ces sapeurs-pompiers. L'incendie est désormais circonscrit. Au cours de l'intervention, huit sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les conditions d\'intervention des pompiers ont été très compliquées, dans la nuit du 4 au 5 février, pour maîtriser l\'incendie meurtrier d\'un immeuble parisien.
Les conditions d'intervention des pompiers ont été très compliquées, dans la nuit du 4 au 5 février, pour maîtriser l'incendie meurtrier d'un immeuble parisien. (FRANCE 2)