Incendie des Bouches-du-Rhône : "Je doute fortement que ce soit d'origine naturelle"

Selon le sous-préfet d'Aix-en-Provence, Serge Gouteyron, l'incendie qui s'est déclaré samedi dans les Bouches-du-Rhône serait d'origine accidentelle. "Je doute fortement que ce soit d'origine naturelle" a t-il confié à franceinfo.

Feu de fôret de Saint-Cannat, dans les Bouches-du-Rhône.
Feu de fôret de Saint-Cannat, dans les Bouches-du-Rhône. (MAXPPP)

L'incendie qui a parcouru 750 hectares de végétations entre samedi 15 et dimanche 16 juillet dans les Bouches-du-Rhône est désormais sous contrôle. Afin d'éteindre ce feu, "nous avons ce matin plus de 740 pompiers mobilisés" ainsi que "200 véhicules, deux hélicoptères bombardiers d'eau" sur place a affirmé Serge Gouteyron, sous-préfet d'Aix-en-Provence sur franceinfo dimanche matin. Le sous-préfet "doute fortement" que le feu "soit d'origine naturelle", rappelant que "le foyer est parti d'une route départementale".

franceinfo : Où en sommes-nous ce matin, le feu est-il maîtrisé ?

Serge Gouteyron : Le feu est circonscrit mais pas encore maîtrisé parce que nous avons encore de nouveaux brûlots incandescents que nous devons maîtriser, avec un vent qui est annoncé, même modéré, mais qui peut faire repartir des foyers. Et c'est ce que nous voulons absolument éviter, pour notamment protéger les habitations de la commune d'Éguilles.

Combien de pompiers restent mobilisés ?

Nous avons ce matin plus de 740 pompiers mobilisés, 200 véhicules, deux hélicoptères bombardiers d'eau qui traitent ces brûlots, ces foyers incandescents qui représentent encore une menace potentielle.

Selon vous, y-a-t-il eu des victimes ou des dégâts matériels ?

Il n'y a eu aucune victime. Et nous avons réussi à protéger de nombreuses propriétés, au moins une vingtaine à ce stade. Nous avons deux propriétés touchées, des dégâts extérieurs. Mais c'est un bilan très faible au regard des 750 hectares partis en fumée. C'est une végétation méditerranéenne : de la garrigue, des champs coupés il y a une semaine. La difficulté aussi, c'est qu'on a un terrain très escarpé notamment entre Saint-Cannat et Éguilles, donc très difficile d'accès.

Connaissez-vous l'origine de l'incendie ? Des témoins disent avoir vu quelqu'un jeter un mégot de cigarette, confirmez-vous cette information ?

Je ne peux ni la confirmer ni l'infirmer pour l'instant. Ce qu'on sait, c'est que le foyer est parti du bord d'une route départementale. Nous travaillons avec la gendarmerie et le parquet pour déterminer précisément quelle est l'origine du départ du feu. Mais je doute fortement que ce soit d'origine naturelle.

Est-ce que vous redoutez une saison similaire à celle de l'année dernière, où on avait assisté à des incendies dantesques aux portes de Marseille ?

Nous faisons en sorte qu'elle ne le soit pas. Nous avons fait un important travail de prévention. Avec les propriétaires aussi, dans le cadre de l'obligation légale de débroussaillement. Les propriétaires doivent débroussailler leur propriété, faire les entretiens qui s'imposent pour éviter que les feux se propagent. Mais il faut toujours être vigilant.

Serge Gouteyron : "je doute fortement que ce soit d'origine naturelle"
--'--
--'--