Incendie de Martigues : la détresse des victimes 15 jours après le drame

Il y a deux semaines, 1 000 hectares ont été ravagés par le feu et deux campings détruits à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Les habitants sont encore traumatisés.

France 2

L'heure de la traite des chèvres n'a pas changé, mais depuis quelques jours, Éric Jean est obligé de parcourir plusieurs kilomètres pour retrouver son troupeau. Sa bergerie a brûlé il y a quinze jours et c'est grâce à une chaîne de solidarité qu'il a pu s'installer provisoirement sur un terrain et garder le moral. "Je suis dans l'état d'esprit de quelqu'un qui a été bien impacté, mais qui finalement a sauvé l'essentiel", philosophe le berger.

2 700 personnes évacuées

Le 4 août dernier, en fin d'après-midi, un incendie se déclare sur la commune de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Un mur de flammes attisé par un très fort Mistral ravage 1 000 hectares. 2 700 personnes sont évacuées, certaines par la mer, et les dégâts sont considérables. Quinze jours après, les braises fument encore autour de la bergerie d'Éric Jean. 20 000 euros de fourrage sont partis en fumée lors de l'incendie. Le chevrier va devoir trouver une nouvelle bergerie pour ses animaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'incendie à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône (août 2020).
L'incendie à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône (août 2020). (XAVIER LEOTY/AFP)