Incendie dans le Var : la piste d'un mégot jeté privilégiée par les enquêteurs

Selon les premiers éléments de l'enquête, le feu est parti à proximité d'une aire d'autoroute.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des pompiers luttent contre le feu dans la forêt de Vidauban, dans le Var, le 18 août 2021. (NICOLAS TUCAT / AFP)

La piste d'un mégot jeté par un individu est privilégiée pour expliquer l'origine de l'incendie dans le massif des Maures, dans le Var, a appris franceinfo de source proche de l'enquête vendredi 20 août, confirmant une information du Parisien.

La commune de Gonfaron, située en bordure, de l'A57 est la première touchée par cet incendie. Depuis plusieurs jours, une cellule de recherche composée de gendarmes, de pompiers et d'agents de l'office nationale des forêts enquête pour retracer l'origine de l'incendie. Ils ont travaillé à partir d'une zone de 600 mètres carrés, jusqu'à concentrer leurs recherches sur une zone de 20 mètres carrés.

Selon les informations de franceinfo, le procureur de la République de Draguignan, en charge de l'enquête, doit s'exprimer vendredi après-midi.

Plus de 7 000 hectares de végétation partie en fumée

La gendarmerie du Var a lancé sur son compte Twitter un appel à témoins pour déterminer les circonstances du départ de l'incendie, qui touche depuis lundi soir le massif des Maures. Jeudi soir, il avait brûlé 7 100 hectares de végétation.

"La gendarmerie recherche le témoignage de personnes ayant des informations à communiquer sur les circonstances du départ du feu", a ainsi écrit la gendarmerie. Cet appel à témoins a lieu dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours, dirigée par le parquet du tribunal judiciaire de Draguignan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.