Incendie à Anglet : la police scientifique sur le terrain

À Anglet (Pyrénées-Atlantiques), les premières constatations ont permis de déterminer que c’est un feu d’origine humaine qui a détruit 165 hectares vendredi 31 juillet. Reste à savoir si le départ est accidentel ou intentionnel. Depuis ce matin, la police scientifique est à pied d’œuvre.

France 2

Depuis le samedi 1er août au matin, les investigations sur l’origine du feu qui a ravagé la pinède d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques) ont pris un nouveau tour. La justice peut désormais compter sur une équipe de policiers spécialisés en incendie de forêt. À peine arrivés, ils examinent l’écorce carbonisée des armes. "On regarde les traces de combustion, de quel côté le feu est arrivé sur chaque arbre, pour trouver la zone de point de départ de l’incendie", confie l’un des experts.

Des indices analysés dans un laboratoire

La forêt est passée au crible pendant toute la matinée, photographiée des dizaines de fois. Chaque objet découvert est précieusement relevé. Moins de 48 heures après l’incendie, les enquêteurs sont convaincus de l’origine humaine du feu. Ils ignorent encore s’il a été déclenché volontairement ou non. Tous les indices vont être analysés dans des laboratoires spécialisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un incendie a ravagé 100 hectares de la forêt de Chiberta, dans le pays-basque.
Un incendie a ravagé 100 hectares de la forêt de Chiberta, dans le pays-basque. (GAIZKA IROZ / AFP)