Cet article date de plus d'un an.

Feux en Bretagne : l'incendie qui a touché les Monts d'Arrée est désormais "maîtrisé", selon la préfecture

L'incendie était parti lundi après-midi. D'après les autorités, la surface totale brûlée est de 1 725 hectares.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des flammes ravagent les monts d'Arrée (Finistère), le 20 juillet 2022. (LOIC VENANCE / AFP)

Après trois jours d'efforts, les pompiers sont arrivés au but. L'incendie qui a touché les Monts d'Arrée (Finistère) est désormais "maîtrisé", a annoncé la préfecture de Bretagne, jeudi 21 juillet. La situation "totalement stabilisée" et les routes vont rouvrir "en cours de journée". D'après les autorités, la surface totale brûlée est de "1 725 hectares de végétation composée de landes, de sapinières et de feuillus". Ce qui fait de ce sinistre l'un des plus grands que la Bretagne ait connu. 

Dans un communiqué distinct, le Parc naturel régional (PNR) d'Armorique a procédé à une première évaluation environnementale des dégâts, faisant état d'"observations rassurantes pour les espèces emblématiques" mais aussi d'"inquiétudes pour les espaces naturels". D'après les premières observations, "l'incendie aurait touché plus de 15% du site, brûlant environ 1 100 hectares de landes et 380 ha de landes humides et tourbières".

"L'incendie n'aurait pas d'impact dramatique sur les espèces d'oiseaux emblématiques des Monts d'Arrée", selon les équipes du Parc. En revanche, "l'inquiétude porte davantage sur la micro-faune (insectes, mollusques, petits mammifères et oiseaux, amphibiens, reptiles) qui probablement, n'a pas pu fuir." Une évaluation doit permettre de faire un bilan plus précis dans les jours à venir, en fonction de la nature du feu. Le parquet de Quimper a ouvert mercredi deux enquêtes sur ces incendies, dont l'une pour "crime de destruction volontaire par incendie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.