Corse : les incendies circonscrits, place à l’indignation et l’enquête

Les incendies en Corse ont été contenus lundi 25 février. Le maire de Calenzana (Haute-Corse) va porter plainte. Pour lui, le geste criminel ne fait aucun doute.

France 3

Une terre brûlée. L'incendie de Calenzana (Haute-Corse) a ravagé 1 250 hectares de maquis et de résineux. L'incendie a été circonscrit lundi 25 février. La situation est désormais stable depuis la fin de l'après-midi. Mais les pompiers mobilisés craignent les reprises de feux le long des crêtes dans des secteurs difficiles d'accès où des foyers menacent toujours.

Le maire de Calenzana "dégoûté"

Pendant deux jours, les pompiers ont lutté sans relâche contre des flammes gigantesques attisées par des vents très forts. 48 départs de feux ont été recensés sur l'île. Du jamais-vu en février. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Calvi (Haute-Corse). Pour le maire de Calenzana, l'acte délibéré ne fait aucun doute. Il va porter plainte. "Pour moi, c'est criminel. Je ne peux pas rester silencieux avec un dramatique incendie comme celui-là. Ce geste-là, je ne le supporte plus. Ça me donne de l'urticaire et du dégoût", confie Pierre Guidoni. L'écobuage est une nouvelle fois montré du doigt. Cette pratique agricole de débroussaillement par le feu avait été interdite par le préfet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un canadair en Haute-Corse le 25 février 2019
Un canadair en Haute-Corse le 25 février 2019 (CAPTURE ECRAN FRANCE 3)