Corse-du-Sud : l'incendie de Palneca n'est toujours pas maîtrisé, les opérations aériennes interrompues pour la nuit

L'incendie de Palneca, en Corse-du-Sud, a détruit 160 hectares de pinède au niveau du col de Verde à la limite de la Haute-Corse depuis mercredi. Quatre Canadair, un Dash, trois hélicoptères et 200 pompiers sont mobilisés pour tenter de maîtriser le feu. 

Deux Canadairs à Palneca, en Corse-du-Sud, le 3 août 2017.
Deux Canadairs à Palneca, en Corse-du-Sud, le 3 août 2017. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

D'importants moyens sont toujours mobilisés jeudi 3 août dans la soirée à Palneca (Corse-du-Sud), pour éteindre le feu de forêt qui s'est déclaré la veille dans l'après-midi, rapporte France 3 Corse.

Les Canadair ont effectué les derniers largages avant la tombée de la nuit vers 21h, et les opérations aériennes reprendront vendredi 4 août au matin, indiquent les pompiers de Corse-du-Sud. L'incendie, qui a détruit 160 hectares de pinède au niveau du col de Verde à la limite de la Haute-Corse, n'est toujours pas maîtrisé.

Le GR20 provisoirement fermé

L'intervention est rendue difficile du fait de la configuration des lieux, avec un relief abrupt et ses sous-bois denses qui freinent les secours terrestres. Elle devrait durer plusieurs jours encore.

Plusieurs sentiers de randonnée, dont le GR20, situés à proximité de l'incendie, ont été partiellement fermés. Les pompiers ont demandé aux refuges environnants de garder les randonneurs ou de les rediriger vers d'autres chemins. Des randonneurs et des baigneurs ont dû être évacués par hélicoptère mercredi soir. 

200 pompiers mobilisés

D'après le maire de Palneca, Pierre Santoni, l'enquête "s'oriente vers la piste criminelle". Depuis le lever du jour, 200 pompiers, appuyés par quatre Canadair, un Dash (avion gros-porteur bombardier d'eau) et trois hélicoptères, sont mobilisés. 

Certains soldats du feu ont été incommodés par des coups de chaleur et par la fumée. "Les pompiers travaillent d'arrache-pied, mais ils n'arrivent malheureusement pas à contenir" le feu, a expliqué Pierre Santoni sur franceinfo, précisant que, "les villageois ne sont pour l'instant pas menacés".

"Vous croyez que le feu est contenu dans un endroit, et il repart d'un autre" Pierre Santoni, maire de Palneca, à franceinfo.
--'--
--'--