Berck : incendies volontaires à l'hôpital

Une dizaine de départs d'incendies volontaires ont été recensés vendredi 9 février au sein de plusieurs sites de l'hôpital de Berck (Pas-de-Calais). Qui se cache derrière ses actes ?

France 2

Les dossiers médicaux des patients et les archives de l'hôpital Calot de Berck (Pas-de-Calais) sont partis en fumée vendredi 9 février lors d'un incendie volontaire. Qui a provoqué la dizaine de départs de feu ? Qui est le corbeau qui depuis plusieurs mois menace par SMS le personnel de passer à l'acte ? Un suspect a été arrêté sur place au moment des faits. Il s'agit d'un agent de sécurité de l'hôpital âgé de 29 ans.

Le pyromane connaissait probablement les lieux

Pour le directeur de l'établissement, le pyromane connaît bien les lieux. Les incendies ont déclenché dans la buanderie, le local poubelles et le service des archives. "C'est un endroit qui n'est généralement pas accessible, c'est un endroit auquel on accède avec un pass", commente Benoît Dolle, le directeur général de la Fondation Hopale. Dans la panique, il a fallu évacuer les 400 personnes dans l'hôpital, dont une centaine de patients. Le personnel est à bout. En garde à vue, l'agent de sécurité nie les faits. Il pourrait être mis en examen pour destruction volontaire par incendie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une soixantaine de pompiers sont intervenus à l\'institut Calot de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 9 février 2018.
Une soixantaine de pompiers sont intervenus à l'institut Calot de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 9 février 2018. (RADIO FRANCE / MATTHIEU DARRIET)