Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Incendie à Berre-l'Etang : "La piste terroriste n'est pas privilégiée"

Publié Mis à jour

Article rédigé par
France Télévisions

C'est la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, qui l'a déclaré, alors que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a parlé d'un "acte criminel".

La piste terroriste n'est pas privilégiée dans l'enquête sur les explosions intervenues dans un complexe pétrochimique à Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône), a déclaré sur BFMTV et RMC, jeudi 16 juillet, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.

Mardi, vers 3 heures du matin, deux explosions ont retenti sur le site du groupe américain LyondellBasell, situé près de l'étang de Berre et de l'aéroport de Marseille-Marignane. Deux cuves, l'une qui contenait de l'essence, l'autre du naphta, ont été touchées et ont pris feu. L'incendie de la seconde cuve a été éteint vers 11 heures.

Des règles de vigilance rappelées

"Est-ce que la thèse d'un attentat terroriste est totalement exclue ?" lui demande la journaliste de BFMTV. "Ce n'est pas la piste qui est privilégiée aujourd'hui", a répondu Ségolène Royal. La ministre recevra vendredi l'ensemble des responsables des sites industriels sensibles afin de leur rappeler les règles de vigilance.

Les premiers éléments de l'enquête sur cet incendie montrent qu'il s'agit d'un "acte criminel dont la motivation n'est pas établie", a déclaré de son côté mercredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Il a demandé aux préfets de renforcer la vigilance autour des sites industriels sensibles, en particulier ceux classés Seveso.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.