Cet article date de plus d'un an.

Homme tué par balle à Colmar : un deuxième suspect interpellé

Un Afghan de 27 ans a été tué par balle le 14 août dernier en marge d'un rodéo urbain à Colmar. Un premier suspect avait été interpellé mardi 23 août.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des proches d'Abdul Quayem Ahmadzai lui rendent hommage après sa mort à Colmar. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Une deuxième personne a été interpellée dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 août, en lien avec le meurtre d'un Afghan de 27 ans le 14 août dernier à Colmar (Haut-Rhin), a appris France Bleu Alsace auprès du maire de Colmar et de la procureure ce mercredi, confirmant une information des Dernières nouvelles d'Alsace. Mardi, un premier suspect avait été interpellé à Sarcelles (Val-d'Oise) et placé en garde à vue. Il s'agit d'un jeune de 17 ans, soupçonné d'avoir tué par balle la victime.

50 CRS et policiers de la BRI étaient positionnés près d'un immeuble du quartier de l'Europe, à Colmar, mardi soir afin d'interpeller ce second suspect soupçonné d'avoir fourni l'arme utilisée dans la mort du jeune Afghan. Il s'agit d'un jeune majeur, né en 2004, connu des services de police pour des faits de recel, violences, stupéfiants, outrage et destruction de biens, a appris franceinfo de source proche.

L'arrestation est intervenue vers 2 heures du matin dans un immeuble de la rue d'Amsterdam. Elle s'est déroulée dans le calme, selon la procureure de Colmar. Elle précise que deux autres personnes ont été interpellées lors de cette intervention, sans préciser les liens possibles avec cette affaire.

Un scooter bruyant a provoqué la rixe

Le 14 août dernier, une altercation avait éclaté entre deux groupes de personnes dans ce même quartier. Selon la procureure de la République, la victime avait demandé au conducteur d'un scooter bruyant de s'éloigner. Celui-ci était alors revenu avec plusieurs personnes, déclenchant une rixe puis le tir d'un coup de feu.

Une information judiciaire a été ouverte pour "assassinat". L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Mulhouse. Elle devra déterminer les causes exactes de la dispute et les circonstances des tirs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.