Gendarme tué par un chauffard en Ariège : l'accusé condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

L'avocat général de la cour d'assises de l'Ariège avait requis jeudi la réclusion criminelle à perpétuité, selon nos confrères de France Bleu Occitanie.

Les faits s\'étaient produits sur cette petite route, à Tarascon-sur-Ariège, en Ariège.
Les faits s'étaient produits sur cette petite route, à Tarascon-sur-Ariège, en Ariège. (FLORENT RAOUL / MAXPPP)

L'homme jugé pour avoir fauché et tué en 2016 un major de gendarmerie en tentant de fuir lors d'un contrôle routier en Ariège a été condamné vendredi à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 20 ans, selon les informations de France Bleu Occitanie. L'avocat général de la cour d'assises de l'Ariège avait requis jeudi la réclusion criminelle à perpétuité.

Âgé de 55 ans et à un mois de la retraite, le major Christian Rusig a été écrasé par le véhicule que conduisait Loïc Gekiere et traîné sur plusieurs mètres. Il était décédé à l'hôpital quelques heures plus tard. Tout au long de son procès, Loïc Gekiere, un délinquant récidiviste de 33 ans qui avait au moment des faits déjà passé 12 ans de sa vie en prison pour des atteintes aux biens et aux personnes, n'a exprimé aucun regret pour la mort du gendarme.