Finistère. L'incendie d'une maison, qui a tué quatre personnes, est "d'origine volontaire"

Les victimes appartiennent toutes à une même famille. Selon le parquet de Brest, "l'hypothèse criminelle ne fait aucun doute".  

La maison incendiée à Plouescat (Finistère), le 6 décembre 2012.
La maison incendiée à Plouescat (Finistère), le 6 décembre 2012. (FRED TANNEAU / AFP)

FAITS DIVERS – L'incendie s'était déclaré mercredi 5 décembre peu avant 17 h dans le pavillon familial à Plouescat (Finistère). Quatre membres d'une même famille y avaient trouvé la mort. Vendredi 7 décembre, le parquet de Brest a indiqué que "l'hypothèse criminelle ne faisait aucun doute". 

"Des premières constatations effectuées sur les lieux, il apparaît que l'incendie était d'origine volontaire", a indiqué le vice-procureur Emmanuel Phelippeau dans un communiqué lu à la presse.De plus, les corps de la mère de famille, âgée de 45 ans, et de ses deux fillettes de 10 et 8 ans "présentaient des lésions de violence", a-t-il ajouté.

L'autopsie du quatrième corps, vraisemblablement celui du père, bien que "pas encore formellement identifié", a révélé que celui-ci était "indemne de toute trace de violence", selon le vice-procureur. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Plourin-lès-Morlaix, assistée des techniciens en investigations criminelles de Quimper, de deux médecins légistes et d'un expert en incendie.