Cet article date de plus de huit ans.

Feu sur un site pétrochimique : une enquête ouverte pour "destruction par incendie"

Le feu a pris mardi, vers trois heures du matin, dans deux cuves de produits chimiques de l'usine LyondellBasell, à Berre l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône. Il est maintenant complètement éteint. La thèse d'un "acte malveillant" est privilégiée. Le parquet d'Aix-en-Provence a ouvert une enquête pour "destruction par incendie".
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Incendie sur le site pétrochimique de l'usine LyondellBasell, à Berre l'Etang, le 14 juillet 2015 © France Bleu Provence)

Les incendies se sont déclenchés vers trois heures du matin mardi. Il a concerné deux cuves de stockage de l'usine LyondellBasell à Berre l'Etang (Bouches-du-Rhône). La première, contenant 12.000 mètres cubes de super, a été rapidement sous contrôle des sapeurs-pompiers, vers six heures. Tandis qu'une autre de 48.000 mètres cubes de naphta, un produit qui sert à la fabrication de plastique, a demandé plus de temps. 120 pompiers, 50 véhicules dont 20 spécialisés dans la lutte contre l'incendie, ont été déployés pour venir à bout du feu vers 11 heures.

Une enquête pour "destruction par incendie"

Selon les premiers éléments de l'enquête, la probabilité que ces deux incendies de cuves distantes de 500 mètres puisse être accidentelle est très faible. Les feux, qui se sont produits après deux explosions, se sont en effet déclarés simultanément. Le parquet d'Aix-en-Provence a ouvert une enquête pour "destruction par incendie ", a annoncé le vice-procureur, Rémy Avon, à la mi-journée lors d'un point presse. "Aucune piste n'est écartée, aucune piste n'est privilégiée ", a-t-il encore assuré. Par ailleurs, la direction de l'usine LyondellBasell a annoncé une enquête approfondie. 

Michel Cadot, préfet des Bouches-du-Rhône, évoque des circonstances troublantes dans le déclenchement de l'incendie

Pas de mesures particulières concernant les populations

La fumée qui s'est dégagée de cet incendie est montée très haut dans le ciel. Un barrage flottant a été mis en place sur l'étang afin de limiter une possible pollution aux hydrocarbures dues aux eaux déversées par les pompiers. Cet incendie très impressionnant n'a fait aucun blessé et, contrairement à ce qui a été annoncé plus tôt dans la matinée, le plan Orsec n'a pas été déclenché.

La préfecture n'a pas pris de mesures particulières concernant les populations. "On n'enregistre pas de valeurs importantes sur les composés surveillés ", a précisé Xavier Villetard, directeur opérationnel d'Air PACA.

Le colonel Grégory Allione, patron des pompiers des Bouches-du-Rhône, commandait les opérations mardi matin sur le site pétrochimique de Berre l'Etang. Tout a été fait pour éviter quelque pollution que ce soit.

La circulation sur l'A7 n'a pas été pas impactée mais les bretelles de sortie et d'accès à Rognac ont été fermées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.