VIDEO. "On a tous signé pour la même chose, pour la même devise : sauver ou périr", témoigne un jeune pompier

Comme des centaines d'autres pompiers, Malik Berrahou a assisté à l'hommage rendu aux pompiers décédés dans une explosion à Paris le 12 janvier 2019. 

BRUT

"On a tous signé pour la même chose, pour la même devise : sauver ou périr." Détermination et engagement. Voici comment l'on pourrait décrire Malik Berrahou, pompier de Paris depuis un an. Le jeune homme était présent à l'hommage rendu aux deux pompiers décédés dans l'explosion de la rue de Trévise à Paris le 12 janvier 2019. "Même si on ne les connaît pas, ça reste des collègues. Ils ont le même uniforme que nous, les mêmes convictions que nous. Du coup, c'est un devoir. C'est un devoir d'aller à leur cérémonie et de leur rendre une dernière fois hommage", estime-t-il.

Et l'hommage ne s'arrête pas là. Malik Berrahou rappelle en effet que chaque lundi, "au lever des couleurs, après le chant de la Marseillaise, on cite tous les noms des sapeurs-pompiers morts au feu."

Je suis vraiment très, très heureux. On fait plein de choses, on y apprend beaucoup sur soi-même. Il faut y aller. Il faut y aller parce que c'est un très, très beau métier.

Malik Berrahou

à Brut.

Pour Malik Berrahou, tout a commencé alors qu'il n'avait que 12 ans. "Je me retrouvais dans les valeurs qu'il y avait. L'esprit de corps, l'esprit de famille, la discipline, toutes ces choses-là qui m'ont limite éduqué durant cette partie de 12 à 18 ans qui peut être une partie difficile pour tout le monde", raconte Malik.

VIDEO. \"On a tous signé pour la même chose, pour la même devise : sauver ou périr\", témoigne un jeune pompier
VIDEO. "On a tous signé pour la même chose, pour la même devise : sauver ou périr", témoigne un jeune pompier (BRUT)