Eure : la gendarmerie ouvre une enquête après la découverte d'un chien gravement mutilé

Le jeune rottweiler a été retrouvé au bord d'une route avec une lame plantée entre les deux yeux et les coussinets brûlés à vif. Selon la gendarmerie, l'animal était encore en vie vendredi soir.
Article rédigé par France Info - Avec France Bleu Normandie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Selon le vétérinaire qui a examiné le rottweiler les brûlures aux coussinets indiquent qu'il a été trainé sur la route par une voiture, alors qu'il était accroché à sa laisse. Photo d'illustration. (WWW.ANITAPEEPLES.COM / MOMENT RF)

La gendarmerie de l'Eure a ouvert une enquête pour "sévices graves et cruauté envers un animal domestique", après la découverte vendredi 23 juin d'un jeune chien gravement mutilé, rapporte France Bleu Normandie ce samedi.

>>> Vers la fin de la consommation de viande de chien en Corée du Sud

Le rottweiler a été retrouvé au bord d'une route, dans la commune de Serquigny (Eure), avec "une lame de sept centimètres plantée" entre les deux yeux, indique la Fondation Brigitte Bardot. Le jeune chien, du nom de Tryron, avait les coussinets brûlés à vifs. Selon le vétérinaire qui a examiné l'animal, ces brûlures indiquent qu'il a été trainé sur la route par une voiture, alors qu'il était accroché à sa laisse.

Ses propriétaires, qui ont décidé de porter plainte, avaient indiqué jeudi soir l'avoir perdu avec sa laisse et sa muselière. Vendredi soir, le chien était encore en vie d'après les gendarmes.

La fondation Brigitte Bardot a lancé un appel à témoins et souhaite se porter partie civile, indique-t-elle dans un communiqué. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.