Cet article date de plus de six ans.

Disparition de Marcus : son père ne croit pas à la thèse de l'accident

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Disparition de Marcus : son père ne croit pas à la thèse de l'accident
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Cet enfant de 2 ans et demi a disparu vendredi 24 avril dans le Val-d'Oise. Son père, arrivé de La Réunion, est sous le choc. Il redoute un enlèvement.

Lundi 27 avril, les parents du petit Marcus sont toujours sans nouvelles de leur fils. L'enfant, âgé de deux ans et demi, a disparu vendredi 24 avril dans le Val-d'Oise.

Les recherches en repris ce lundi 27 sur les bords de l'Oise et à proximité de la maison de la tante du petit garçon. Mètre par mètre, les plongeurs de la brigade fluviale de Conflans-Sainte-Honorine scrutent cette partie de la rivière. Depuis vendredi, une trentaine de gendarmes sont toujours à sa recherche.

D'importants moyens déployés

Le père de Marcus ne croit pas à la thèse de l'accident : de la maison au fleuve, dit-il, "il y a 230 pas, soit 230 mètres [...], mon fils n'aurait pas pu sortir, fermer le portail et parcourir 230 mètres. Pour moi, quelqu'un est entré et a pris mon fils".

Dans le même temps, l'enquête judiciaire a démarré. Les témoignages sont recoupés. Les gendarmes ont aussi visionné les enregistrements de la caméra de sécurité d'un magasin situé à proximité. Ce week-end, plus d'un millier de personnes se sont portées volontaires pour ratisser la forêt de L'Isle-Adam. D'importants moyens ont été déployés. La préfecture a lancé un appel à témoin. Le jour de sa disparition, Marcus portait un pantalon de jogging bleu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvements

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.