Élus : les agressions se multiplient

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Élus : les agressions se multiplient
Article rédigé par
A. Peyrout, A. Brogat, M. Sourd, L. Dolan, V. Chatelier, M. Garnier, V. Pfeiffer, E. Urtado - France 2
France Télévisions

Les actes de violence contre les édiles se sont multipliés ces dernières semaines. Les élus réclament un durcissement des sanctions.

Des menaces, des insultes, et des coups qui pleuvent. Cette agression violente, Sébastien Sordel en porte encore les stigmates. Le 17 juillet dernier, le maire de Tréclun (Côte-d’Or) est appelé pour tapage à la sortie du village, mais une fois sur place, il est pris à partie par un habitant. "Cette situation, elle peut être récurrente. C’est se retrouver face à des individus, habitants ou non, qui sont de plus en plus agressifs avec les forces de l’ordre ou avec les élus", raconte-t-il.

233 maires ont été agressés depuis janvier

Des violences de plus en plus nombreuses. 233 maires ont été agressés depuis le début de l’année 2020. Et certains maires se sentent oubliés, comme Francis D’Hulst, maire de Portbail (Manche). La semaine dernière, il est agressé par des campeurs à qui il avait demandé d’éteindre un feu de camp illégal. Mais sa plainte est classée sans suite et l’agresseur écope d’un simple rappel à la loi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.