Cet article date de plus de trois ans.

Val-d'Oise : accusé de violence, un enseignant se suicide

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Val-d'Oise : accusé de violence, un enseignant se suicide
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Eaubonne (Val-d'Oise), vendredi 15 mars, un enseignant s'est donné la mort. Il n'aurait pas supporté d'être accusé de violence par la mère d'un de ses élèves.

Sur la grille de l'école, un petit mot : "Monsieur Willot nous a quittés le vendredi 15 mars 2019." Les parents sont invités à lui rendre hommage. Ils étaient nombreux au cimetière de Montlignon (Val-d'Oise), jeudi 21 mars. Jean Willot, instituteur de CP, s'est suicidé à 55 ans. Trois jours avant, une mère d'élève avait déposé plainte contre lui pour violence aggravée sur mineur. Inimaginable pour ceux qui le connaissaient. "Ce professeur est unanimement connu et reconnu pour sa gentillesse, pour sa générosité", confie Grégoire Dublineau, le maire d'Eaubonne.

Des plaintes chaque semaine dans le Val-d'Oise contre des enseignants

L'enseignant avait été convoqué par sa hiérarchie pour s'expliquer. Un rendez-vous auquel il n'est pas allé. Son corps a été retrouvé en forêt avec des lettres expliquant qu'il était innocent. Dans l'assemblée endeuillée, les enseignants sont inquiets. Jean Willot n'était pas dépressif. Ce drame peut donc arriver à d'autres collègues. Des plaintes contre des enseignants sont déposées chaque semaine dans le Val-d'Oise. La plupart sont classées sans suite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.