Double meurtre dans les Cévennes : Valentin Marcone explique son geste

Publié Mis à jour
Cévennes : Valentin Marcone explique son geste
France 3
Article rédigé par
C.Gillard, A.Domy, F.Mazou, N.Murviedro, M.Valantin, Y.Le Teurnier, France 3 Occitanie - France 3
France Télévisions

Dans l'enquête sur le double meurtre dans les Cévennes, le meurtrier présumé a expliqué les raisons de son geste lors de sa garde à vue. Il sera présenté à un juge dimanche 16 mai, et placé en détention provisoire. 

Dès le début de sa garde à vue, Valentin Marcone a avoué être l'auteur du double homicide dans la scierie où il travaillait. Devant les enquêteurs, il explique avoir surpris une conversation entre son patron et son collègue sur un possible licenciement. "Le matin du drame, l'intéressé nous dit qu'il a eu une altercation avec son employeur et un de ses collègues au sujet de ses conditions de travail et, notamment, du paiement d'heures supplémentaires", explique Éric Maurel, procureur de la République de Nîmes.

Terré dans un trou à sanglier

Les experts devront déterminer si le jeune homme souffrait de paranoïa. Ses premières auditions donnent des indications sur son profil. "On sent que c'est quelqu'un qui avait peur, qui ressentait de la peur vis-à-vis de certaines personnes du village et c'est cette peur de voir ces individus s'en prendre à lui et sa famille qui l'avait conduit à porter un gilet pare-balles à son travail, et à s'y rendre depuis plusieurs avec une arme de poing sous ses vêtements", explique Éric Maurel.

Interpellé à quelques dizaines de mètres de sa maison, il aurait rejoint "un trou à sangliers qu'il a aménagé à mains nues de façon à agrandir le trou et il s'y est terré de très longues heures", rapporte le colonel Bertrand Michel. Il sera présenté à un juge dimanche 16 mai et placé en détention provisoire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.