Dordogne : une femme de 93 ans retrouvée morte après l'intrusion d'un bouc dans son jardin, l'animal mis hors de cause

L'autopsie de la femme retrouvée morte à Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne), lundi, révèle qu'elle est morte de causes naturelles, rapporte France Bleu Périgord.

Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne)
Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne) (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO / STEPHANIE BERLU)

L'incident est arrivé vers 13h25, lundi 2 avril, à Saint-Médard-de-Mussidan, en Dordogne. Un bouc s'est introduit dans le jardin d'une femme âgée de 93 ans qui a ensuite été retrouvée sans vie, rapporte France Bleu Périgord, lundi.

L'autopsie ordonnée dans le cadre de l'enquête révèle que l'animal n'était pour rien dans le décès, selon France Bleu Périgord. Contrairement à ce que pouvait laisser penser les premiers éléments de l'enquête, la nonagénaire est donc morte de causes naturelles.

Bouc intrusif

Le parquet de Périgueux cherchait à savoir si l'animal avait causé la mort de cette habitante, en la faisant tomber en passant, par exemple. Car le bouc – qui appartient à un voisin non identifié – n'en était pas à sa première tentative d'intrusion. La défunte avait refait récemment la clôture de son jardin, peut-être pour empêcher une nouvelle intrusion de l'animal. 

"Au vu des éléments, l'affaire est classée sans suite", explique Jean-François Mailhes, procureur de la République de Périgueux.