Cet article date de plus de trois ans.

Dordogne : un homme interpellé après avoir donné rendez-vous à une mineure repérée sur Le Bon Coin

Mercredi, un homme de 42 ans a été interpellé à Périgueux. Il était entré en contact avec une adolescente de 15 ans sur le site d'annonces Le Bon Coin, lui proposant 50 euros pour passer l'après-midi avec elle.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'illustration du site LeBonCoin.fr, le 7 janvier 2015. (MAXPPP)

Un homme de 42 ans, a été interpellé, mercredi 19 juillet à Périgueux (Dordogne), pour avoir donné rendez-vous à une adolescente de 15 ans, repérée sur le web. Il a été déféré par le parquet de Périgueux vendredi, rapporte France Bleu Périgord.

Un après-midi passé avec elle contre 50 euros

L'homme, originaire de Gironde, avait donné rendez-vous vers midi à la jeune fille, près d'une esplanade dans le centre-ville, après avoir pris contact avec l'adolescente sur le site Le Bon Coin. La lycéenne y avait déposé une annonce pour proposer des services de baby-sitting. Le quadragénaire l'a d'abord sollicitée pour garder son chien, pour lui proposer ensuite de passer l'après-midi avec elle en échange de 50 euros.

Il a reconnu les faits

La jeune fille a alors prévenu ses parents, lesquels ont contacté les forces de l'ordre, qui ont proposé un stratagème pour le piéger : en accord avec ses parents, la jeune fille a accepté de rencontrer l'homme, comme prévu, mercredi à Périgueux. Six policiers ont été préalablement déployés autour d'elle, cachés, pour arrêter le prédateur présumé. C'est en envoyant un texto à l'adolescente que l'homme a été repéré dans la foule. Il a été interpellé dans la foulée et a reconnu les faits en garde à vue.

Dans son portable, les enquêteurs ont pu retrouver des traces d'autres recherches d'offres de jeunes filles, qui ciblaient des jeunes entre 15 et 18 ans. Déféré par le parquet de Périgueux vendredi, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'approcher la jeune fille. Il sera jugé le 20 décembre prochain pour corruption de mineurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.