Cet article date de plus de neuf ans.

Disparues de Perpignan : le père de famille retrouvé pendu

Alors qu'une information judiciaire a été ouverte  après la disparition de Marie-Josée Benitez, 53 ans, et de sa fille  Allison, candidate à l'élection de Miss Roussillon, leur mari et père a été retrouvé mort ce lundi matin sur son lieu de travail à la Légion étrangère. Il a laissé une lettre dans laquelle il clame son innocence.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Autre)

"Toutes les pistes sont à exploiter, de la disparition volontaire à la disparition avec suspicion d'infraction, qu'il s'agisse d'un crime ou d'un délit " avait indiqué samedi le procureur adjoint de Perpignan, Luc-André Lenormand. Et il avait expliqué que l'information judiciaire pour "recherche des causes de la disparition " ouverte ce vendredi allait permettre de "mettre le dossier à plat " en reprenant à zéro les investigations.

Peut-être en direction du père de famille. L'époux de Marie-Josée Benitez, le père de sa fille  Allison, toutes deux disparues depuis le 14 juillet, a mis fin à ses jours dans les sanitaires de sa caserne. Il portrait son uniforme, le visage recouvert d'un foulard noir.

* Un suicide en forme d'aveu de culpabilité? Impossible à dire à ce stade. Dans une vidéo publiée par Paris-Match, il apparait comme un homme désespéré, à bout de forces.  Et il dit qu'il espère que "(sa)  fille sera retrouvée ainsi que sa maman." * C'est aussi le sens de la lettre qu'il a laissée dans laquelle il clame son innocence. Et demande à être incinéré.

Pour le vice-procureur de la République de Perpignan, le père était "le témoin capital " dans cette affaire, "si il a un secret, il l'a emporté avec lui", a confié Luc-André Lenormand lors d'une conférence de presse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.