Cet article date de plus de huit ans.

Disparues de Perpignan : l'ADN de la fille découvert dans un congélateur

L'ADN d'Allison Benitez a été découvert dans un congélateur appartenant à Francisco Benitez. Le père de famille s'est donné la mort le 5 août dernier, trois semaines après la disparition d'Allison et Marie-Josée Benitez. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

C'est une trace d'ADN appartenant à Allison Benitez, disparues à Perpignan avec sa mère le 14 juillet dernier,  qui a été découvert dans un congélateur. Celui-ci, installé au
domicile familial, a été vidé de son contenu après la disparition des deux femmes..

Ce congélateur avait été méticuleusement nettoyé par
Francisco Benitez, le père de famille, après la disparition des deux femmes.
L'homme, ancien légionnaire et considéré comme le principal suspect dans cette
affaire, s'est donné la mort le 5 août dernier.

Difficile, pour le moment, de tirer des conclusions définitives expliquent les enquêteurs. Si cet ADN a été retrouvé sur un cheveux, il aurait pu se retrouver là de manière normale dans le cadre d'un usage ordinaire d'un tel appareil. Si, en revanche, ces traces ont été retrouvées sur du sang, cela conforterait la piste criminelle. 

Des traces de sang dans un lave-linge

Par ailleurs, selon une source policière, des traces de sang
ont été retrouvées dans un lave-linge de la caserne de la Légion étrangère  de Perpigan où travaillait Francisco Benitez.
Ces prélèvements ont été effectués il y a deux semaines mais les résultats ne
sont parvenus que vendredi dernier aux enquêteurs.

Avant de se suicider, Francisco Benitez avait laissé une
lettre et une vidéo dans lesquelles il proclame son innocence. Les enquêteurs
le soupçonnent toutefois d'avoir tué les deux femmes avant de dissimuler leurs
corps.

D'autant que l'enquête a montré que le légionnaire avait déjà
été entendu dans une affaire similaire en 2004. Une ancienne maîtresse avait
disparu à Nîmes.
Il avait été la dernière personne à l'avoir vu vivante. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.