Disparition d’une mère de famille dans le Tarn : les gendarmes lancent un appel aux volontaires pour les aider dans leurs recherches

Les recherches pour retrouver l'infirmière de 33 ans disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre se poursuivent. Une enquête pour "disparition suspecte" a été ouverte. Aucune piste n'est pour le moment privilégiée par les gendarmes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tarn : les recherches se poursuivent pour retrouver Delphine Aussaguel, épouse Jubillar. (Capture d'écran/France 2)

Les recherches reprennent ce mardi 22 décembre à Cagnac-les-Mines, dans cette commune de 2 500 habitants, située à une dizaine de km au nord d’Albi (Tarn), pour tenter de retrouver Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans, disparue dans la nuit de mardi 15 à mercredi 16 la semaine dernière, rapporte ce lundi 21 décembre France Bleu Occitanie.

Un appel aux volontaires pour des recherches mercredi matin

Les gendarmes du Tarn lancent un appel aux volontaires ce mercredi de 9h à 14h ajoute France Bleu Occitanie. Les gendarmes donnent deux lieux de rendez-vous : le parking de la salle des fêtes ou le parking du magasin Intermarché de Cagnac-les-Mines.

Avant cette opération, autour de Cagnac-les-Mines, une cinquantaine de gendarmes vont à nouveau être engagés sur le terrain ce mardi, équipés d’un drone et épaulés par cinq plongeurs pour une exploration aquatique, dans le Tarn notamment. Les gendarmes vont vérifier les abords des barrages avec turbines et sonder les puits. Les plans d’eau sont nombreux dans le secteur de la disparition.

Une enquête pour "disparition suspecte" a été ouverte

Selon les premiers éléments, la mère de famille "serait partie seule à pied dans la nuit de mardi" avec ses deux chiens qui seraient rentrés, mais sans elle, et "c'est au petit matin que le mari se serait aperçu que sa femme n'était plus au domicile et a signalé la disparition" vers 4h du matin, avait indiqué le procureur d'Albi, Alain Berthomieu.

Selon le procureur de la République contacté par France Bleu Occitanie, "des recherches" sont "en cours dans le cadre d’une disparition suspecte", mais "pas d’information judiciaire pour disparition inquiétante".

Des recherches ont débuté à pied avec des chiens de piste mercredi, puis jeudi des moyens aériens ont été déployés, hélicoptère et drones ont survolé la zone à une dizaine de kilomètres au nord d’Albi et depuis samedi des plongeurs ont fouillé la rivière Tarn. Il n'y a pas d'antécédents de fuite, ni de fragilité chez cette trentenaire, mère de jeunes enfants de 6 ans et 18 mois, selon les informations de franceinfo. Pour le moment aucune piste n'est privilégiée par les gendarmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.