Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais entendu à sa demande se montre coopératif avec les enquêteurs

L'homme soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys a été extrait de sa cellule du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), vers 7h45 mercredi matin, rapporte France Bleu Isère. Les traces de sang retrouvées dans la voiture de Nordahl Lelandais correspondent à celui de la fillette.

Des gendarmes français se tiennent à côté d\'un véhicule le long d\'une route près de Domessin dans l\'est de la Savoie le 14 février 2018 lors du transport du tueur présumé Nordahl Lelandais.
Des gendarmes français se tiennent à côté d'un véhicule le long d'une route près de Domessin dans l'est de la Savoie le 14 février 2018 lors du transport du tueur présumé Nordahl Lelandais. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Nordahl Lelandais, l'homme de 34 ans soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys en août dernier dans le département de l'Isère, a été entendu à sa demande, mercredi 14 février, et se montre coopératif avec les enquêteurs, a appris franceinfo de sources concordantes. 

À l'origine de cette nouvelle audition, des traces de sang retrouvées dans la voiture de Nordahl Lelandais. Ces traces de sang sont bien celles de la petite Maëlys, a appris franceinfo de source judiciaire.

L'ancien militaire a été extrait de sa cellule du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, dans la matinée du mercredi 14 février, vers 7h45, a appris France Bleu Isère. Il a été transporté à Pont-de-Beauvoisin, dans la commune où avait lieu le mariage durant lequel Maëlys a disparu, puis à Domessin, son domicile, et sur un lieu de fouilles situé sur la commune de Saint-Franc, près de Pont-de-Beauvoisin.

Par ailleurs, une vingtaine d’hommes de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale, l’IRCGN, basé à Pontoise (Val-d'Oise), ont été envoyés sur zone, a appris franceinfo auprès de la gendarmerie. Des équipes cynophiles ont également été mobilisées.

Un lieu de fouilles entre la Savoie et l'Isère

Les juges d'instruction, l'avocat de Nordahl Lelandais, le procureur de Grenoble et les enquêteurs se sont tous déplacés jusqu'à la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, où Nordahl Lelandais a été entendu. C'est le deuxième interrogatoire dans l'affaire Maëlys depuis le 30 novembre dernier. Des barrages filtrants y ont d'ores et déjà été mis en place pour éloigner les curieux, selon des informations recueillies par France Bleu et franceinfo.

Le convoi a repris la direction de Domessin (Savoie), pour se rendre au domicile familial de Nordahl Lelandais. Il doit ensuite se rendre, mercredi après-midi, vers un lieu de fouilles, situé à la limite entre la Savoie et l'Isère.

Une conférence de presse du procureur

Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, donnera une conférence de presse à l'issue de cette journée qui pourrait s'avérer très importante dans l'enquête sur la disparition de Maëlys.

Nordahl Lelandais avait déjà été entendu une première fois le 30 novembre dernier. Il est mis en examen, depuis le début du mois de septembre dernier, pour la disparition et le meurtre de Maëlys. Il est également mis en examen, dans une autre affaire, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en Savoie en avril dernier. Le nom de l'ancien militaire a également été cité dans d'autres affaires de disparitions.