Cet article date de plus de trois ans.

L'affaire Daval rappelle les affaires Flactif, Henry ou Bourgeon

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
daval flactif
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pendant trois mois, Jonathann Daval a offert le visage d'un veuf éploré. Ce n'est pas la première fois qu'un meurtrier abuse ainsi de la confiance des autres.

Il est resté célèbre tant pour son crime que pour son mensonge. En 1976, Patrick Henry vient d'assassiner le petit Philippe Bertrand. Mais face à la caméra, il se présente comme un témoin et va jusqu'à réclamer la peine de mort pour le meurtrier. "On souhaite un dénouement très rapide et heureux de cette affaire", avait-il déclaré. Même aplomb du côté de David Hotyat. En 2003, il assassine la famille Flactif au Grand-Bornand, mais c'est avec le sourire qu'il répond aux journalistes.

Fiona battue à mort

Pour Cécile Bourgeon, prendre le public à témoin a permis de désorienter les enquêteurs. En 2013, elle lance un appel à l'aide pour retrouver sa fille Fiona. "Qui a Fiona me la ramène", bredouillait-elle en sanglots. Mais celle-ci est en fait déjà morte sous les coups du compagnon de Cécile Bourgeon. Son corps n'a toujours pas été retrouvé et le procès en appel est en cours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.