Cet article date de plus de six ans.

Disparition des Troadec à Orvault : après le jardin, les enquêteurs fouillent à nouveau la maison

Les recherches se poursuivent après la mystérieuse dispartion de la famille Troadec, à Orvault, près de Nantes. Après avoir fouillé le jardin, les enquêteurs ont repris les investigations à l'intérieur du domicile familial.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La rue d'Auteuil, à Orvault, où se trouve la maison de la famille Troadec, bouclée par les forces de l'ordre mercredi 1er mars.  (SEBASTIEN BAER/RADIO FRANCE)

Les enquêteurs mènent des recherches mercredi 1er mars dans le domicile de la famille Troadec, à Orvault, près de Nantes, dans le cadre de l'enquête sur la disparition du couple et de ses deux enfants il y a plus de dix jours, selon le journaliste de franceinfo sur place. Après avoir fouillé le jardin, ils ont repris les investigations à l'intérieur de la maison, où de nombreuses tâches de sang avaient déjà été retrouvées

Les deux magistrats instructeurs assistent aux recherches. Le secteur de la rue d'Auteuil, où se trouve la maison familiale, est bouclé depuis ce mercredi 8 heures.

"Les enquêteurs ont mobilisé des moyens de police technique et scientifique très sophistiqués", précise Pierre Sennès, procureur de la République à Nantes. Il annonce également un "travail très minutieux qui nécessite du temps et de la sérénité". L'opération doit "approfondir encore toutes les constatations qui peuvent être faites dans la maison", ajoute-t-il..

La famille Troadec a disparu depuis le 16 février. Le procureur de la République de Nantes a annoncé, lundi, l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "homicides volontaires, enlèvements et séquestrations". Un avis de recherche a été envoyé vendredi 24 février à tous les commissariats et gendarmeries de France. Il fait état d'un "funeste projet" du fils Sébastien, au coeur de l'enquête.

>> Comment la vie numérique ordinaire du jeune Sébastien Orvault s'est retournée contre lui

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.