Mort d'Émiliano Sala : la propriétaire de l'avion avait demandé de ne plus faire appel au pilote mis en cause dans le crash

La propriétaire du petit avion privé ayant transporté Emiliano Sala a assuré mercredi 20 octobre avoir interdit le recours au pilote mis en cause.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Depuis le lundi 18 octobre, David Handerson est jugé devant la Cour de Cardiff. (GEOFF CADDICK / AFP)

Deux ans et demi après la disparation d'Émiliano Sala et de son pilote, David Ibboston, le procès a débuté lundi 19 octobre, à Cardiff. 

L'opérateur de l'avion, David Henderson, 67 ans, est poursuivi devant un tribunal de Cardiff au Pays de Galles, pour imprudence ou négligence, susceptible d'avoir mis en danger l'appareil dans lequel le joueur de 28 ans voyageait. Ce dernier rejoignait alors le club de Cardiff City, où il venait d'être transféré pour 17 millions d'euros. Son avion s'est abîmé dans la Manche, le 21 janvier 2019.

Deux infractions du pilote répertoriées

La propriétaire du Piper Malibu, Fay Keely, a indiqué avoir envoyé un email en juillet 2018, près de sept mois avant l'accident, à M. Henderson l'enjoignant de ne plus recourir au pilote David Ibbotson, 59 ans, après deux infractions signalées par l'autorité britannique de l'aviation civile (CAA).

Elle a par la suite découvert que M. Henderson avait malgré tout à nouveau fait appel à ce pilote en août 2018. Le jour du crash, "il devait (...) piloter lui-même", a-t-elle détaillé. "J'ai découvert ensuite qu'il n'était pas disponible et qu'il avait demandé à David Ibbotson de voler à sa place (...) sans ma permission". Mardi, l'accusation a reproché à David Henderson d'avoir privilégié l'appât du gain sur la sécurité en prenant un pilote qu'il savait non qualifié.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort d'Emiliano Sala

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.