Cet article date de plus d'un an.

Disparition d'Emiliano Sala : des débris d'avion retrouvés sur une plage du Cotentin

Ces débris proviennent "probablement" du petit avion qui transportait le footballeur, selon les enquêteurs. Il s'agit de coussins de sièges, indique l'Air Accident Investigation Branch (AAIB) dans un communiqué.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des supporters du FC Nantes déposent des fleurs en hommage à Emiliano Sala à Nantes (Loire-Atlantique), le 25 janvier 2019. (ESTELLE RUIZ / AFP)

Des débris retrouvés sur une plage proche de Surtainville, dans le Cotentin (Manche), proviennent "probablement" de l'avion disparu qui transportait le joueur de football Emiliano Sala, a annoncé le bureau d'enquête sur les accidents aériens, l'Air Accident Investigation Branch (AAIB), dans un communiqué, mercredi 30 janvier. "Après un examen préliminaire, nous avons conclu qu'il est probable que les coussins proviennent de l'avion disparu", ont expliqué les enquêteurs britanniques.

Emiliano Sala était à bord de ce petit avion privé, un Piper PA-46 Malibu, qui a disparu dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 janvier au-dessus de la Manche. L'avion reliait l'aéroport Nantes-Atlantique à Cardiff (Royaume-Uni). Il était piloté par le Britannique David Ibbotson, qui a lui aussi disparu.

Des nouvelles recherches ce week-end

L'AAIB a également annoncé vouloir entreprendre des recherches sous-marines, avec un sonar à balayage latéral, pour retrouver l'épave de l'avion dans une zone d'environ 13 kilomètres carrés.

"Nous avons chargé un navire de contrôle spécialisé de sonder les fonds marins pour tenter de localiser et d'identifier d'éventuels débris de l'avion", ont précisé les enquêteurs. Cette mission de recherche doit commencer "à la fin de la semaine", et durer "jusqu'à trois jours".

Dans le même temps, l'entourage d'Emiliano Sala a lancé des recherches privées, après la fin des opérations de secours. L'AAIB a alors expliqué être "en liaison étroite avec les personnes impliquées" pour "maximiser les chances de localiser l'épave".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.